Entreprise du Patrimoine Vivant Entreprise du Patrimoine Vivant


Consultez le bilan d'activité 2012 du label EPV qui vient de sortir !

L’Institut Supérieur des Métiers (ISM), mandaté par l’Etat pour gérer le label EPV, publie aujourd’hui le bilan d’activité 2012, résumé des faits marquants de l’année. 2012 a été synonyme de valorisation du fabriqué en France. De nouveaux métiers sont apparus parmi les EPV et le secteur de la gastronomie est de plus en plus représenté. L’année a également été marquée par la visibilité renforcée du label, la multiplication d’événements, l’animation des partenaires et la mobilisation des réseaux économiques et financiers.


Véritable mesure de valorisation du « made in France » d’exception, le label d’Etat Entreprise du Patrimoine Vivant regroupe aujourd’hui 1 130 maisons qui « représentent des joyaux pour le patrimoine économique et culturel français que nous nous devons de protéger » déclare Mme Sylvia Pinel, ministre de l'Artisanat, du Commerce et du Tourisme.


Une labellisation toujours aussi exigeante
L’appréciation et l’interprétation des critères d’obtention EPV sont confiées à une Commission nationale indépendante constituée de professionnels qui œuvrent en faveur des pratiques garantissant l’excellence au sein de leur propre activité. Pour 2012, le taux de labellisation global s’établit à environ 41 % des dossiers.






Une hausse du nombre d’entreprises dans le secteur de la gastronomie
En 2012, des entreprises emblématiques du secteur ont obtenu le label EPV : Champagne Bollinger, E. Rémy Martin & C°, Cointreau, Hôtel Le Meurice, Hôtel du Palais de Biarritz, Ladurée, Despinoy (bêtises de Cambrai), Château Virant (huile d'olive), La Naucelloise (tripous, tripes), Société des Produits Marnier Lapostolle (Grand Marnier), etc.



Un positionnement affirmé pour plus de visibilité
En 2012, l’ISM a poursuivi sa stratégie de renforcement de la notoriété du label en le positionnant comme la référence du fabriqué en France: réseaux sociaux, événements, guide des EPV centenaires.





Un soutien renouvelé aux EPV à l’export
En 2012, l’ISM s’est mobilisé pour assurer la reconduction de la convention entre la DGCIS et Ubifrance, et mettre en place un programme d’actions pour 2013.


Un accompagnement renforcé au service des EPV
L’ISM a également animé le réseau des partenaires autour du label EPV et mobilisé les réseaux économiques et financiers (SIAGI, CDC Entreprises). Les actions avec l’INPI et Atout France se sont poursuivies et deux nouvelles conventions ont été conclues, avec Pro France et Drouot Formation (intervention de professionnels EPV pour dispenser des cours, faire des visites d’atelier, etc.).





21 Fevrier 2013