Entreprise du Patrimoine Vivant Entreprise du Patrimoine Vivant


Tapis rouge déroulé pour la Manufacture d’Aubusson Robert Four

Un projet hors normes pour une manufacture d’exception : ainsi peut être qualifié le défi relevé par les artisans de la Manufacture d’Aubusson Robert Four. Pendant plus d’un an, trois tapis aux dimensions titanesques ont été réalisés entièrement à la main, à la demande d’un acquéreur russe, passionné d’art et sensible au patrimoine français. Couvrant une surface totale de 417 mètres carrés, les trois ouvrages sont des créations inspirées de modèles réalisés par Jacques-Louis de La Hamayde de Saint-Ange au cours de la première moitié du XIXème siècle dans un style Empire.

 

Trois tapis, trois couleurs dominantes et trois dimensions : un premier tapis « aux cohortes » rouge, adapté du « Tapis aux cohortes de la légion d’Honneur » créé pour le grand cabinet de l’Empereur à Saint-Cloud en 1812, a été tissé aux dimensions 8m × 8m, soit 64m² de surface ; un deuxième tapis « aux cohortes » rose mesure quant à lui 9,5m × 14m, soit 133m² ; enfin le troisième tapis « aux cohortes » vert est de loin le plus imposant de tous, puisqu’il obtient la dénomination de « plus grand tapis d’art au monde réalisé à la main » avec les dimensions 10m × 22m, soit 220m².

Manufacture d'Aubusson Robert Four ©

Manufacture d'Aubusson Robert Four © : Robert Four et les équipes des ateliers entourent le plus grand tapis d'art du monde, de 220 m2, réalisé à la main.

 

La nécessité d’un important travail d’agrandissement des motifs et d’harmonisation des couleurs a tout naturellement engendré une collaboration entre l’atelier d’Aubusson et la manufacture de Tunis Carthage. Ainsi, la mise en couleur complexe a été effectuée à Aubusson, où la coloration des laines se fait encore aujourd’hui dans l’eau de la Creuse, réputée pour sa minéralité et sa pureté, tandis que le tissage s’est déroulé à Tunis, où il a fallu construire un métier à tisser de taille gargantuesque.

 

Manufacture d'Aubusson Robert Four © : Atelier Tunis Carthage

 

Cette collaboration n’aurait été possible sans l’implication du directeur de Manufacture, Daniel Dionnet, qui a part ailleurs eu l’honneur de recevoir le titre, en mars 2011, de Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres, distinction qui reconnait le savoir-faire et le dévouement du lissier à son art.

 

Pierre-Olivier Four, Président de l’entreprise, a ainsi réussi au fil du temps à s’entourer d’artisans compétents et impliqués dans leur métier. Fils du fondateur de la manufacture, Robert Four, qui la créa en 1952, il a repris et dynamisé l’entreprise familiale en privilégiant le maintien et la transmission d’un savoir-faire unique entre les vingt lissiers de l’atelier et les jeunes apprentis.

 

Manufacture d'Aubusson Robert Four © : Tapis aux cohortes de la Légion d’honneur, 64 m2

 

La manufacture, spécialisée dans la production de tapisseries et de tapis de lice inspirés d’œuvres d’art, dispose d’une collection de 350 modèles hérités de cinq siècles de tradition : Aubusson reçut en effet le titre de Manufacture royale en 1664. L’atelier utilise plus particulièrement la technique de basse lice, c’est-à-dire de tissage horizontal, pour réaliser ses œuvres à la main : un carton est réalisé à partir du modèle choisi, puis l’on assiste à la réalisation de la teinture par couches successives des trois couleurs primaires. La production de pièces historiques s’accompagne de celle de pièces contemporaines, réalisées en étroite collaboration avec l’artiste. Plusieurs artistes contemporains ont ainsi proposé leurs œuvres comme modèles à la manufacture d’Aubusson : parmi eux, les peintres Hervé di Rosa et Patrick Waravka. Ces créations, véritables œuvres d’art, sont produites en série limitée — 8 exemplaires numérotés dont au moins un revient à l’artiste. L’entreprise permet également aux particuliers, qui représentent la majorité de sa clientèle, de créer leurs propres modèles. Cette clientèle internationale permet la diffusion d’un art propre au patrimoine français.

 

Manufacture d'Aubusson Robert Four ©

Manufacture d'Aubusson Robert Four © : Tapis d’art d’après Jacques-Louis de La Hamayde de Saint-Ange, 133 m2

 

Autant de maîtrise d’un savoir-faire rare et de volonté de perpétuer une tradition de lice tout en l’inscrivant dans le temps présent permet à la manufacture d’Aubusson d’obtenir en 2006 le label EPV ainsi que son classement au patrimoine immatériel mondial de l’UNESCO en 2009, qui attestent une fois de plus du caractère exceptionnel de chacune de ses œuvres.


25 Janvier 2012