Entreprise du Patrimoine Vivant Entreprise du Patrimoine Vivant


Henryot & Cie, une manufacture séculaire en prise avec la modernité

Une maison fondée en 1867 ; 60 collaborateurs rassemblant 17 savoir-faire uniques ; des créations exportées dans le monde entier, de Moscou à New York en passant par Dubaï et Tokyo ; ayant la confiance des plus grands architectes, décorateurs et designers telsStarck, Alberto Pinto, Jacques Garcia ou Andrée Putman… Henryot & Cie est la manufacture de référence en meubles et sièges de tradition et d’exception.

Installée à Liffol le Grand, capitale du siège de style au cœur de la plaine des Vosges françaises, l’entreprise jongle entre réactualisation de meubles anciens (sièges, chaises et fauteuils Louis XIII, Louis XIV, Louis XV, Empire, Directoire, Louis-Philippe, Napoléon III, Art Déco), et création de meubles contemporains ou design, tout en réalisant ses modèles à la main.

 

Nous avons voulu en savoir plus sur cette Maison prestigieuse et séculaire, en interrogeant Jean-Louis Janin-Daviet, son Directeur Général.

 

 

Henryot & Cie, c’est une histoire de famille ?

Tout à fait. Cette histoire remonte au XIXème siècle : Paris est en pleine agitation avant les révoltes de 1870, et les artisans du Faubourg Saint-Antoine, le « faubourg du meuble » se fournissent à Liffol le Grand. En effet, le bois de hêtre se travaille depuis des siècles dans cette région du Nord Est de la France. C’est en 1867 que Clément Henryot décide de quitter la capitale pour fonder dans ce village une manufacture de sièges.

 

    

Chaises Henri II, Louis XIII, louis XV ou Louis XVI, mobilier de style 1900 ou Art Nouveau, durant les années folles, la Manufacture s’adapte à toutes les modes et à toutes les tendances. Elle s’illustre notamment en réalisant des modèles de sièges pour le paquebot Normandie. D’une vingtaine de salariés au départ, elle emploie plus de 500 personnes réparties sur trois sites de production en 1954 lorsque la marque « Style et Confort » voit le jour. Ancêtre du « prêt-à-porter du meuble », l’entreprise est alors le croisement entre une industrie et un atelier d’art. En termes de savoir-faire et de capacité, Style et Confort devient alors la première entreprise française spécialisée dans la copie d’anciens en siège haut de gamme.

 

 

 

Dans les années 1990, le marché du meuble perd de la vitesse, et notre entreprise se bat pour trouver des marchés moyens et hauts de gamme, principalement dans l’hôtellerie. En 2006, un virage se produit lorsque Dominique Roitel, 5ème génération de la famille Henryot, décide de redonner à l’entreprise son essence de manufacture d’art et se repositionne sur le haut et très haut de gamme. Nous sommes revenus à la genèse de l’entreprise, intégrée à une famille et à un nom, avec une volonté, celle de continuer d’exceller dans la maîtrise d’un savoir-faire ancestral de haute qualité mais aussi engager la manufacture dans une nouvelle voie en proposant une ligne de meubles et objets plus moderne, adaptée aux modes de vie du XXIème siècle et un brin décalée par ses formes et ses dimensions.

 

Quels sont aujourd’hui vos principaux clients ?

Notre savoir-faire unique séduit les plus célèbres architectes, décorateurs et designers (Starck, Alberto Pinto, Jacques Garcia, Jacques Grange, ou encore l’agence d’architecture et de décoration 3 Bis) qui font réaliser des créations sur mesure et uniques pour leur clientèle française ou étrangère d’institutionnels, d’hôtels de luxe, de restaurants, ou de particuliers.

 

 

Le dressing d'une suite au Royal Monceau -

Crédits Photo : Philippe Garcia / LaSociétéAnonyme

 

Les demandes émanent principalement de l’hôtellerie de luxe. Je peux citer parmi les plus récents l’hôtel Royal Mansour- Marrakech commandé par Mohamed VI, le nouveau Royal Monceau - Raffles Paris avec Philippe Starck, le nouveau Quality Hotel El Centre Del Mon à Perpignan, le nouvel hôtel décoré par Jaques Garcia, le Selman Marrakech. Nous fournissons également tous les salons de thé Ladurée, dont le tout dernier ouvert à Tokyo que nous venons de livrer.

 

 

Nous nous sommes également associés récemment à quatre autres manufactures françaises vosgiennes dont 3 EPV (de Buyer - ustensiles de cuisine et pâtisserie-, Garnier-Thiebaut - linge de maison-, Terres d’est - faïence et cristal) pour proposer une solution haut de gamme à l'industrie hôtelière et la restauration. En synergie, nous offrons nos services sur des chantiers communs.

 

La création dont vous êtes le plus fier ?

Difficile à dire ! Grâce à la capacité et le savoir-faire de tous nos employés, nous pouvons répondre aux commandes les plus folles qui arrivent sur nos bureaux.

J’ai en tête un siège extraordinaire réalisé pour un particulier. Nous avons reçu une commande d’un cadeau spécial pour une remise de légion d’honneur : un siège très particulier, pour un homme à double facette, à la fois grand spécialiste de l’Empereur, mais aussi musicien rock.

Ainsi, nous avons réalisé un siège style Empire et déjanté, dont la façade représentait en intégralité un vrai siège Empire, et l’extérieur illustrait son côté rock, avec un clavier de piano, la boucle de son ceinturon et les deux pieds en forme de santiags.

 

 

 

Vous devez posséder des savoir-faire extraordinaires pour réaliser toutes ces commandes !

En effet, mes collaborateurs rassemblent 17 savoir-faire et techniques : sculpteur sur bois, menuisier, ébéniste, vernisseur, laqueur, pose feuille d’or, cuivre ou argent, etc. Nous possédons un atelier de 6 sculpteurs, ce qui est rare dans une manufacture ; un département d’excellence prestige réalisant des dorures, argentures, trompe l’œil, perspectives ; ou encore un atelier de tapisserie intégré.

La transmission des savoir-faire est fondamentale : pour former un sculpteur, il faut 7 à 8 ans, idem pour le vernis. Notre particularité : nous avons toujours su nous remettre dans l’actualité et suivre de façon innovante les moyens techniques. Nous avons conçu ainsi du mobilier technique comme l’I-Bergère, combinaison de cuir, bois précieux et technologie, qui illustre bien le XXIème siècle.

 

 

Nous avons d’ailleurs ouvert cette année un musée des savoir-faire de l’ébénisterie d’art. J’ai voulu avec Dominique Roitel transmettre un outil de mémoire en ébénisterie en siège aux gens qui souhaitent s’en approcher.

 

 

Vos clés de la réussite à l’international ?


Les notions de réseau et de qualité sont très importantes. Nous sommes soutenus par Ubifrance, la Région ou encore le label Entreprise du Patrimoine Vivant, qui nous permettent d’accéder plus facilement à des lieux de présentation de nos créations.

Nous avons beaucoup travaillé en Russie, à Moscou par exemple pour l’hôtel restaurant en vogue « La Colline », conçu dans un style Louis XV, revu et corrigé par un côté show business. Russie donc, où nous étions présents en octobre dernier sur le salon « Art de Vivre à la Française » auprès de nombreuses autres EPV, mais aussi Koweït, Emirats, Qatar, Espagne, ou encore Japon et Corée du Sud, etc. Pour des clients américains, nous avons entièrement fourni les meubles lors d’une reconstruction d’un château à la française. Nous sommes devenus copistes à l’identique ! Grâce à un livret de modèles, nous pouvons transformer et retrouver les gestes du XVIII et XIXème siècle en menuiserie en siège.

 

 

Retrouvez l’entreprise Henryot & Cie sur les sites : http://www.patrimoine-vivant.com/henryot_cie_style_confort et http://www.henryot-cie.fr/.


02 Decembre 2010