Entreprise du Patrimoine Vivant Entreprise du Patrimoine Vivant


Les arts et traditions des Entreprises du Patrimoine Vivant ont leurs musées

Si les productions des EPV sont pour nombre d'entre elles déjà dans les musées nationaux et salles de ventes du monde entier, les ateliers et les usines qui les ont créées ont parfois leur propre musée. Le terme de musée n'est pas employé de manière abusive par les EPV. Ces entreprises aux savoir-faire rares, parfois ancestraux, distinguées pour leur excellence, sont dirigées par des hommes et des femmes qui exercent un travail de passion et aiment à en partager avec le public l'histoire et les tours de mains.

 

  • Quelques repères

 

En 2010, un quart des EPV ont plus de cent ans, soit environ 200 entreprises. La moitié (autour de 400) ouvrent leurs ateliers au public que ce soit à l'occasion de journées portes ouvertes ou tout au long de l'année. Une trentaine est installée dans un bâtiment classé monument historique : Deyrolle, Boucheron, Chanel, Potel et Chabot, Ateliers Jean Perzel à Paris, Royal Limoges, Horlogerie Zimmermann à Saint-Etienne, la lutherie Jean-Frédéric Schmitt à Lyon, le Chantier naval Pasqui à Villefranche-sur-Mer, etc..

Enfin, près de 20 ont leur propre musée : Favard & Associés (Musée des Arts forains), Christallerie Saint-Louis à Saint-Louis-Lès-Bitche, Musée Dior à Granville, Coutellerie de Laguiole, Musée Baccarat (Paris et Baccarat), Musée de la Faïencerie de Gien, Musée de la Ganterie à Millau, Musée des Santons Marcel Carbonel à Marseille, Musée de la Savonnerie Marius Fabre, etc...

 

  • Musée ou show-room?

 

Le terme de musée n'est pas employé de manière abusive par les EPV. Ces entreprises aux savoir-faire rares, parfois ancestraux, distinguées pour leur excellence, sont dirigées par des hommes et des femmes qui exercent un travail de passion et aiment à en partager avec le public l'histoire et les tours de mains. Leurs musées, certes privés, sont plus que des outils de communication au service d'un marketing ciblé consommateurs amateurs d'authenticité et de rareté. Ils sont des conservatoires pour leur histoire familiale et l'héritage matériel légué par leurs fondateurs.

 

  • Le Musée du Savon de Marseille à Salon-de-Provence

 

La Savonnerie Marius Fabre à Salon-de-Provence est un modèle exemplaire de musée privé créé par une entreprise familiale amoureuse de son métier et fière de son héritage. Le musée a ouvert en 2001, mais l'entreprise a fêté cette année ses 110 ans. Il retrace l'histoire du savon de Marseille à travers l'histoire de l'entreprise de 1900 à nos jours. Situé au coeur de l'ancienne salle de séchage du savon, il expose les outils, les estampilles, les tampons en buis gravé, les premières mouleuses à savons, les anciens packagings, etc. Le musée a reçu 8000 visiteurs dans l'année écoulée et 1500 personnes pendant les Journées Européennes du Patrimoine (visite des ateliers actuels en prime).

 

 

Répertoriés dans les guides touristiques les plus usuels, l'entreprise et donc son musée bénéficient également d'un emplacement idyllique, sortie de la gare de Salon-de-Provence. C'est d'ailleurs l'arrivée du chemin de fer à Salon-de-Provence en 1873 qui a déterminé son implantation, car la proximité de la gare permettait à la première savonnerie construite à cet endroit, la savonnerie Couderc, d'avoir un embranchement. Marius Fabre qui avait une savonnerie un peu plus loin, rue du 4 septembre, s'y installa en 1927 et depuis l'entreprise est restée dans la famille (4 générations). Si les évolutions nécessaires ont été effectuées au fil du temps, la savonnerie a conservé son âme et son architecture caractéristique de l'industrie du XIXe siècle.

 

 

Le destin de l'entreprise est aujourd'hui conduit par les deux arrières petites-filles de Marius, Marie et Julie Bousquet-Fabre. Elle réalise 20% de son chiffre d'affaires à l'étranger, notamment en Asie où les propriétés du savon de Marseille sont très appréciées, mais aussi outre-Atlantique et en Europe occidentale.

 

 

La Savonnerie Marius Fabre sera présente au Salon Maison et Objet du 3 au 7 septembre à Paris Nord Villepinte. Son usine sera ouverte au public comme chaque année lors des Journées Européennes du Patrimoine les 18 et 19 septembre prochains. D'ici là, la visite de son musée à Salon-de-Provence s'impose!

 

Renseignements pratiques :

Savonnerie Marius Fabre

148, avenue Paul-Bourret

13651 Salon-de-Provence

Tél. 04 90 53 24 77

Ouverture du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h.

www.marius-fabre.fr

 


21 Juillet 2010